Intégrer la gestion des risques au sein de son activité

La mise en place d’une stratégie de management des risques se divise en trois étapes : l’évaluation, la formalisation et l'exploitation. Ce processus va permettre d’anticiper les risques susceptibles de compromettre la stratégie de l'entreprise, mais aussi mettre en évidence de nouvelles opportunités.


L’évaluation et la classification des risques 


La première étape du processus consiste à lister l’ensemble des risques pouvant porter atteinte aux objectifs fixés par l’entreprise. Cette démarche d’identification va permettre de catégoriser l’ensemble des facteurs représentant un risque pour l’entreprise et d’établir certaines corrélations entre eux. La hiérarchisation de l’ensemble des facteurs de risque constitue un moyen de mettre en évidence les évènements qui pourraient influencer l’activité de l’entreprise. 

 

Le second objectif va être d’évaluer l’impact de ces évènements sur l’entreprise.  Qu’il soit négatif ou positif celui-ci permettra de déterminer leur importance et d’établir une classification des risques. Cette évaluation ne doit pas être uniquement basée sur les impacts financiers, mais sur l’ensemble des éléments qui constituent l’entreprise. Mais la classification des risques ne peut être déterminée en prenant en compte un seul critère. La fréquence de l’ensemble des risques et leur probabilité seront par ailleurs des éléments à considérer .


La formalisation des risques 


La modélisation des risques consiste à mettre en place les stratégies qui permettront d’éliminer ou de diminuer l’impact de ces derniers. Le processus de modélisation d’un risque doit donc être le plus complet possible, le cas échéant, les conclusions tirées pourraient être biaisées.
La modélisation du risque devra nécessairement passer par une étape d'identification de l’ensemble des facteurs qui le créent, laquelle permettra in fine d'obtenir une vision plus globale de la situation. 

 

L'étape de formalisation passe par la budgétisation de la mise en application d’une stratégie de management du risque. En effet, il est important d’évaluer les investissements financiers et humains afin d’anticiper les contraintes budgétaires liées à la résolution d’un risque.
La formalisation est une étape complexe pour toute organisation car elle nécessite d’avoir une vision globale de son environnement. Il est souvent recommandé d’avoir une réflexion en groupe, sous forme de brainstorming afin de s’assurer que l’ensemble des facteurs risques aient effectivement été identifiés. 


L’exploitation des risques


La phase d'exploitation doit permettre aux entreprises qui ont mis en place une stratégie de management des risques d’obtenir un avantage concurrentiel. Pour ce faire, elles doivent être en mesure d’exploiter les risques auxquels elles seront confrontées : en l’évitant, en le réduisant, en le partageant, ou encore en l’acceptant.
Cependant, établir une stratégie de gestion des risques ne signifie pas que l’entreprise sera capable de gérer le risque. Pour mettre toutes les chances de son côté l’organisation doit donc établir des procédures et sensibiliser ses ressources afin d’avoir une approche cohérente et unifiée. 

 

La mise en place d'une stratégie de gestion des risques représente un investissement important pour toute organisation. L’essentiel est alors de rester en veille sur l’environnement qui entoure l’entreprise afin d’anticiper les menaces et opportunités à venir.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience utilisateur et d’analyser notre audience.